FAQ

Ailes

Rise ou Soar: quelles sont les differences en vol ?

Grâce à l’allègement de l’aile, la Soar va transmettre des informations plus fines de la masse d’air. Et grâce à moins d’inertie dans le virage, elle sera plus réactive et plus agile. Il ne reste qu’à convertir ça en efficacité dans le thermique !

La Volt est-elle une aile Superlight ?

La Volt 2 existait en construction Duralast et Superlight. La Volt 3 est Duralight. C’est une nouvelle construction qui combine des matériaux permettant de voler avec une aile très robuste, et plus légère que la Volt 2 Superlight.

Comment utiliser le système B/C et pourquoi ?

L’élévateur inclut un système intuitif de contrôle aux arrières via les B et les C. Pour l’utiliser correctement, placez votre main dans la poignée verte, tirez vers le bas de manière à mettre en mouvement les B et les C, pour une action efficace sur l’aile et sans déformer le profil. Facilite le maintien de votre angle de plané (consultez votre manuel pour plus de détails).

Comment faire des oreilles stables avec ma SuSi, Volt, Hero ?

Ces ailes possèdent deux suspentes de A par élévateur avant. En attrapant haut et en tirant fort, une très grande oreille va se former et rebondir sur l’intrados ; instable. Une technique est de prendre la ligne A extérieure juste au-dessus du maillon, pouce vers le bas (paume vers l’extérieur). Twister le poignet autour du maillon. Ceci génère des oreilles stables, petites, qui quand elles sont en place peuvent maintenant être étendues en tirant les suspentes vers le bas.

Une autre option pour des oreilles stables sur Volt ou Hero est de tirer simultanément la ligne extérieure de A, et la ligne de stabilo, en même temps.

Pourquoi ma Rise paraît si sage sur des manœuvres SIV malgré son allongement ?

L’allongement n’est ni le seul paramètre, ni le principal définissant l’accessibilité ou la tolérance d’une aile. Il n’est pas lié à l’explosivité des réactions d’une aile hors domaine de vol entre autres. Par exemple l’amortissement en tangage, le débattement à la commande, la stabilité en roulis lors des fermetures, la structure interne, les renforts de bord d’attaque ou d’extrados, la géométrie du suspentage. Chez AD, nous produisons des ailes confortables pour du vol plaisir avant tout. L’allongement ne nous empêche en rien de concevoir des ailes très sûres dans leurs catégories. Pas de compromis sur la sécurité et le plaisir en vol !

Note : le calcul de l’allongement incluant les winglets affecte les comparaisons avec des ailes sans winglets.

Les tailles XXS sont elles plus dangereuses ? Sont elles moins performantes ?

Il est techniquement difficile de maintenir les niveaux de sécurité des ailes de petite surface. Chez AD, nous avons des années d’expérience sur les développements des petites ailes. Nous nous attachons à proposer aux pilotes légers et légères des ailes qui volent vraiment (et pas des montgolfières). Comme nous développons les ailes à l’échelle 1 en petites tailles, et grâce à notre maitrise des profils, nous concenvons et produisons des ailes petites, et sûres.

Au sujet des performances, bien sûr, les petites surfaces perdent un peu de vitesse te de plané – en même temps qu’elles gagnent en efficacité dans le thermique. Nous savons limiter les écarts, et les pilotes légers, légères, nous donnent des retours dans ce sens, fun et plaisir, et la capacité de suivre leurs amis plus lourds. A ces niveaux, c’est le (la) pilote qui fera la différence !

Construction

Ne pas renseigner
Ne pas renseigner
Superlight ; que peut-ton attendre de la durabilité par rapport à Duralight ?

Pas de compromis. AirDesign n’utilise que les meilleurs matériaux disponibles. Et chaque élément est construit et dimensionné pour durer autant que sur les versions Duralight. Par exemple, AD n’utilise que du Skytex 27 Classic II, la version double enduction, aussi ou plus durable que bien des tissus plus lourd en terme de porosité. Les suspentes peuvent être dégainées, mais elles son dimensionnées pour durer autant que la voile.

Seulement plus de précautions au sol, résistances à la déchirure et à l’abrasion étant inférieures sur ces tissus légers.

Au cours des dernières années, nous avons contrôlé de nombreuses ailes Superlight au delà de 1000h, suspentage d’origine, calage et porosités OK, bonnes pour le vol !

Accessoires

Ne pas renseigner
Ne pas renseigner
Puis-je utiliser un Airpack 50/50 plus petit que celui livré avec mon aile ?

Bien sûr ! Celui livré avec l’aile est celui présentant le meilleur compromis entre compacité et facilité de pliage.
Exemple: la SuSi 21 est livrée avec le sac S. Si tu veux plier plus compact pour la ranger dans un sac de 25L, applique-toi un peu au pliage et utilise le XS! Tu voyages avec ta Volt SM livrée dans un sac M, un peu de soins au pliage, rangée dans le sac S, tu pourras l’emmener facilement en bagage cabine.

Comment fonctionnent les "SuSi trimmers" (afficheurs) ?

Ces afficheurs sont connectés à la place de, ou en plus de l’accélérateur classique. Ils permettent de bloquer l’aile manuellement en position accélérée, entre 30 et 50% de l’amplitude totale.

Bien noter que de bloquer l’aile en position accélérée la fait sortir de l’homologation. L’incidence résultante la rend plus sensible aux fermetures.

Secours

ne pas renseigner
Ne pas renseigner
Le Donut 90 SL a-t-il aussi été testé après amerissage?

Oui, comme tous nos secours, nous vérifions que leur vitesse d’ouverture, taux de chute, stabilité et performance générale soit conforme même après plusieurs passages en eau douce. Nous sélectionnons et dimensionnons soigneusement nos matériaux dans ce but (tissu, suspentes et diamètres…).

Maintenance

Ne pasrenseigner
Ne pas renseigner
Quelle est la périodicité de contrôle de mon aile ?

Dans le manuel, nous recommandons une vérification du calage entre 30 et 50h, puis toutes les 150h ou 2 ans, au plus tôt des 2 termes. Mais bien sûr, à chaque incident qui génère des tensions non prévues sur l’aile (arbrissage ou amerrissage…). Vérifier le manuel pour les détails.

Après combien d'heures dois-je changer mon suspentage ?

Les suspentages chez AirDesign sont dimensionnés pour durer toute la vie de l’aile, en utilisation normale (hors acro, arbrissages ou amerrissages…). Nous n’avons jamais eu besoin de changer un suspentage sur une aile après des centaines d’heures d’utilisation normale. Ceci n’empêche pas d’être soigneux, de le faire régulièrement vérifier selon les recommandations sur manuel.

A quoi dois-je faire attention en pliant mon aile ?

Les pires ennemis de l’aile sont l’humidité et la chaleur. Ne jamais stocker une aile pliée humide, en particulier dans un sac hermétique et à la chaleur (coffre de voiture au soleil). Rien ne l’abimera plus. Au delà de ça, prendre soin des joncs en nylon: des rayons de courbure très petits pourrait les endommager.

C’est un des avantages de plier dans un sac concertina; en plus que l’aile sera plus vite prête au décollage.

A quoi dois-je faire attention avant de stocker ma voile entre 2 saisons ?

Faire en sorte qu’elle soit complétement sèche. C’est absolument nécessaire pour qu’elle dure longtemps. Éviter de la comprimer trop. Par exemple, si tu utilises un Airpack 50/50, déplie le à plat et ouvre la fermeture éclair.

Comment retirer le sable, les particules, herbes, de mon aile ?

Les Vortex Holes sur toutes les ailes AD permettent d’éliminer un maximum de particules coincées dans l’aile, pendant le vol; Cependant, le sable par exemple, peut rester collé au tissu par électricité statique.

Pour se débarrasser des dernières particules, une technique est de suspendre l’aile par le bord de fuite, décharger l’électricité statique par contact avec une barre conductrice connectée à la terre (sans arêtes vives bien sûr !).